01 octobre 2016 ~ 0 Commentaire

La maladie d’Hashimoto

Thyroïde-500x319

 

La thyroïde est une glande, située à la base du cou mesurant six centimètres de haut et six centimètres de large et dont le poids n’excède pas 30 grammes. C’est un organe méconnu mais vital. Siège des émotions, du bon fonctionnement du corps.

Comme toutes les glandes, la thyroïde fabrique des hormones. Deux types d’hormones exactement :  la T4 (tétraiodothyronine ou thyroxine) et la T3 (triiodothyronine), dont l’action est essentielle à toutes les cellules de l’organisme. La T4 est produite en grande quantité, elle sera transformée à l’intérieur des cellules en rT3 (dont l’essentiel repart dans la circulation sanguine), et en T3 qui est l’hormone active. Pour que les hormones thyroïdiennes, soient sécrétées en fonction des besoins de l’organisme, l’hypophyse, une petite glande rattachée au cerveau et située à la base du crane, fabrique une hormone régulatrice, qui agit  directement sur la thyroïde : la TSH (thyréostimuline). La TSH a pour rôle de stimuler la thyroïde lorsque le taux des hormones thyroïdiennes dans le sang vient à baisser.

Lorsque le taux de T3 et T4 est trop élevé, la TSH est alors mise au repos ce qui sera le cas dans la maladie d’Hashimoto.

Et pourtant 75% des médecins continuent à ne pas s’occuper d’une TSH autour de 3 alors que la maladie est Hashimoto.

Cette dernière est une maladie d’origine auto-immune, forme d’hypothyroïdie peu connue. Elle est pourtant fréquente, et touche majoritairement les femmes.

La thyroïdite de Hashimoto doit son nom à Hakaru Hashimoto, le médecin japonais qui a, le premier, décrit cette maladie au début du XXe siècle.

 

« La thyroïdite de Hashimoto, également appelée thyroïdite chronique lymphocytaire, est une pathologie auto-immune. La glande thyroïde est agressée par les cellules du système immunitaire, comme si elle était étrangère à l’organisme.Parois, la maladie, qui se traduit normalement par une hypothyroïdie, c’est-à-dire une baisse de la quantité d’hormones thyroïdiennes dans le sang, se manifestera par une hausse de celles-ci, au départ. Puis l’hypothyroïdie s’installera à son tour, dans un second temps« 

 

C’est une maladie irréversible !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Massages et autres outils p... |
Hypnose Kinésiologie - Claix |
Naaloedyvera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thibautpharmacien
| Mademoisellechrono
| Kuanyin